Commune de Picauville AU COEUR DES MARAIS DU COTENTIN

logo du site
  • Commune de Picauville
  • Commune de Picauville
  • Commune de Picauville
  • Commune de Picauville
  • Commune de Picauville
  • Commune de Picauville

Accueil du site > Pages Annexes > Vindefontaine Marais, Lande et Lavoirs

Vindefontaine Marais, Lande et Lavoirs

Le marais : IL contient 72 hectares, il fait partie « du parc régional des marais du Cotentin et du Bessin ». Il se trouve à l’entrée d’une vallée qui s’étend du Nord au Sud jusqu’à Coigny. Il est borné par la chaussée de Cretteville qui le sépare du marais de Franquetot. Le marais de Vindefontaine est traversé par la rivière « La Senelle » qui vient de Lithaire.

JPEG - 220.5 ko
Vindefontaine le marais
Découpage du Jonc

La lande de Mortefemme : D’une superficie de 58 ha, ce lieu singulier se mérite en y parcourant les chemins de fougères et de bouais-jan.
Au 12ème siècle, l’héritière du sieur Châteaubrilland à laquelle on donna le bois et la lande, se suicida provoquant la confiscation des biens par le Roi et par la même donna le nom de « Lande de Mortefemme ».
Cette lande est aussi liée au roman de Barbey d’Aurevilly « L’Ensorcelée » (1864) : Clotilde Mauduit, dite « La Clotte », une vieille femme, amie de l’héroïne, tuée à coups de pierres à l’issue de l’inhumation de l’Ensorcelée à laquelle elle avait voulu assister malgré son infirmité, aurait été traînée derrière un cheval à cet endroit où l’abbé Juggan la découvrit sans vie.
Une légende est attachée au tumulus (sans doute un retranchement 
fortifié du Haut Moyen-Âge situé prés du ruisseau « Colbec » séparant 
les communes de Vindefontaine et Varenguebec) ; cette motte appelée 
aussi « la butte sauvage », « la butte des sieurs ou des lieurs » ou « la 
butte Bertrand » a fait l’objet de fouilles, une tranchée a été creusée 
jusqu’à son centre à une période non déterminée dans le but d’y 
découvrir une konne d’or (récipient en cuivre que les triolettes utilisaient
pour transporter le lait). Un audacieux découvrit la konne le soir de Noël 
à minuit, mais l’ayant déterrée, il vit un renard s’en échapper et la konne 
disparaître.

JPEG - 291.6 ko
La Lande Mortefemme Vindefontaine

Les lavoirs et fontaines :

Le lavoir nommé « Le Canardier » situé au village de la Sauvagerie a été restauré dernièrement.

JPEG - 200.1 ko
Lavoir Le Canardier Vindefontaine

Le lavoir nommé « La Pélerine » est situé au village de la Videgrainerine. L’entourage du lavoir est confectionné avec des carreaux de terre fabriqués par les potiers de la commune.

JPEG - 273.3 ko
Lavoir La Pelerine Vindefontaine

Une fontaine jouxte le plan d’eau.Dans le bourg, rue St Martin se situe une fontaine ainsi qu’un lavoir. C’est à cet endroit que le nom de la commune aurait vu le jour. (cf. : la légende des moines). Le patron de Vindefontaine, St Martin, est représenté sur le haut d’une fontaine privée, rue de la Campagne. C’est Michel Chevalier, potier de la commune, qui l’a confectionné.

La fontaine nommée « La Source qui Bouillonne » prend sa source à Lithaire, elle est située rue Les Fontaines.

Retour



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF